Festival

du

03 - 17

 août

2019

Toulon sur Arroux

 

 

 

 

Une commune où il fait bon vivre …

 

Située en Saône-et-Loire, en Bourgogne du sud, la commune de Toulon-sur-Arroux occupe une position géographique privilégiée au cœur du Charolais et aux portes du Morvan.

Toulon-sur-Arroux est une cité bimillénaire qui est traversée par la rivière Arroux, qui se jette dans la Loire.

Ce village de 1 600 habitants accueillants, propose de nombreuses animations culturelles et artistiques.

Il dispose de commerces de proximité et de professionnels de santé.

Pour les adeptes du tourisme vert, de nombreux chemins de randonnées, un circuit de VTT (La Grande Traversée du Massif Central), un parc de loisirs et un patrimoine à découvrir.

Toulon-sur-Arroux est situé à :

39 km au sud de Autun, 22 km à l’ouest de Montceau-les Mines, 31 km au sud-ouest du Creusot, 63 km à l’ouest de Chalon-sur-Saône.

  • 1h de Chalon-sur-Saône,

  • 1h 30 de Mâcon,

  • 1h30 de Dijon,

  • 2h de Lyon,

  • 4h de Paris,

  • 40 mn de la Gare TGV « Le Creusot – Montceau-les-Mines


Histoire

 

En 58 avant notre ère, passage présumé et campement des troupes romaines avant la bataille de Bibracte, qui se serait déroulée dans le secteur de Montmort. La place appelée « place du Camp Romain » (rive droite de l'Arroux) attesterait de ce fait historique, à l'origine de la Guerre des Gaules (de 58 à 51 av J.-C.)1.

En 1789, le maire Jean Philippe Saclier, et le conseil municipal, demandent dans l'article 10 du cahier de doléances « l'abolition de l'esclavage », ce qui fait de ce cahier de doléances l'un des rares à contenir cette demande. Celle-ci est ainsi rédigée : que sous l'empire français, il ne reste aucun vestige d'esclavage ! que la mesure de la fortune publique ne se calcule plus sur le nombre des malheureux ! enfin que l'esclavage soit aboli dans les colonies, que la nation renonce pour toujours à la traite des nègres ...


Lieux et monuments



Toulon-sur-Arroux est un village dans lequel on peut remarquer quelques maisons anciennes, une maison de bois avec galerie, quelques restes de l'ancien château féodal (XIIIème siècle), un pigeonnier du 17e siècle restauré au 19e siècle …

  • Deux églises :

    • l'une du 19e siècle, construite dans le style néo-gothique ;

    • l'autre ancienne, l'église romane Saint-Jean-Baptiste, désaffectée à compter de 1878 (suite à la construction d'un nouveau sanctuaire), classée au titre des Monuments Historiques en 1971, datée des xie et xiie siècles.

Lieu de passage incontournable, le vieux pont de treize arches, dit « pont du Diable » (daté 1140, élargi au 19e siècle) traverse l'Arroux, petite rivière qui s'écoule dans une vallée verdoyante.

  • Deux légendes sont liées au pont sur l'Arroux :

    • le pont du Diable serait nommé ainsi car le maçon qui devait le terminer, pactisa avec le Malin pour qu'il l'aide à terminer son ouvrage dans les délais ;

    • on dit aussi que ce pont fut construit pour éviter à la fille du duc de Bourgogne de traverser l'Arroux en soulevant ses jupes, ce qui l'obligeait à révéler son pied-bot.

Les environs abritent quelques jolies surprises (étangs, châteaux, cascade, rochers, sentier botanique, ruines du bourg). Il suffit de partir à l'aventure sur les nombreux chemins de randonnée balisés au départ de Toulon-sur-Arroux.

Cette ville accueille aussi le premier parc de labyrinthes en Bourgogne. En plus de plusieurs labyrinthes végétaux, une ferme ouverte présente une vingtaine de races de vaches (spécimens vivants).